Gens

Anne Expert, Formatrice en Body-Mind Centering, qui mène la formation "Matières : Art Somatique".

Alice Browaeys, laborentine de rencontres authentiques avec soi-même (BMC -  LIFE ART PROCESS)

Anne Ziegler Pour le chant /champ du vivant, et sa présence ancrée dans le subtile.

Lucille sandré, Thérapie manuelle avec la Somatothérapie (POYET) et Santé humaniste.

Amans et Sonia avec Murmures des Forêts, pour l'accompagnement à la conscience politique et l'hygiène relationelle. (CNV, éDUC POP')

Vincent Fleury et son travail sur l'embryologie... et sa conférence.

 

Livres

"Sentir, ressentir, Agir" édition Contredanse.

Comment le BMC est-il apparu... témoignage en question - réponse avec Bonnie Bainbridge Cohen et ses interlocutrices, fondatrices du mouvement Contact Impro et de la Revue Contact Quaterly.

à la fois simple à lire et très riche en information.

 

"L'enfant tonique et sa mère" édition Desclée De Brouwer 

de Suzanne B. Robert-Ouvray

Comprendre les variations corporelles du nourrison comme les fondements d'un langage qui jalonne son rapport au  monde. Très éclairant.

 

"Réveiller le Tigre", Interéditions

Peter A. Levine montre dans cet ouvrage comment retrouver le processus naturel qui nous permet de nous reconstruire après un traumatisme. Il n'y a pas que les mots. Notre corps aussi a besoin de se manifester pour surmonter le trauma et nous aider à revivre normalement

Associations

APBF

Association des Professionnel.les de Body-Mind Centering®France

Pour trouver d'autres praticien.es, être en lien avec la communauté de BMC

®, savoir où se former..

 

SomaOuest :

Association des professionnels en Somatothérapie.

Principes

Un alphabet pour le mouvement

Les pratiques somatiques permettent à la personne de percevoir et d'organiser au mieux son potentiell : à partir de ce qu'elle est, en constante évolution ; comme la plasticité du cerveau.

 Le mouvement apparaît dès le début de la vie, in utéro. La conscience s'organise comme une nouvelle langue : les réflexes s'élaborent et s'intègrent les uns par rapport aux autres, par vagues de nouveaux mots qui s'enrichissent dans une globalité de plus en plus complexe.

Un réflexe non intégré peut se traduire par de l'hypersensibilité, un sentiment de peur envers ce qui est nouveau, de l'hyper-activité, de la grande lenteur, de la maladresse, une posture avachie ou toujours en tension... au lieu d'être un soutien silencieux, le réflexe s'exprime comme un trouble.

 L'équilibrage des réflexes permet l'apprentissage de la vie :  connaître la confiance, la curiosité et la concentration et la présence en soi.

Le développement des perceptions et du système moteur fondent l'équilibre psychologique et relationnel de la personne. Les expériences vécues par le nourrisson, le petit enfant et l'enfant, sont la base de son comportement adulte.

 

Dans le ventre de sa mère l'enfant bouge :

Son univers est liquide, confiné, invariable.

 La naissance apporte le changement :

son univers devient solide, ouvert, variable.

Au gré des mouvements réflexes et de leur intégration, le bébé découvre son centre et aborde ensuite la relation vers l'extérieur. Il apprend à dialoguer par le regard, le mouvement, la voix.

Les compétences kinésthesiques, émotionnelles et cognitives font partie d'un ensemble complexe : soi.

 

Les 3 plans de l'espace

Avant/arrière - haut/bas -gauche/droite

Occuper sa place

dans la relation à soi,

à l'espace et à l'autre 

est un apprentissage subtile, complexe et continu.

 L'équilibre entre ces directions fonde l'intelligence relationnelle, émotionnelle et cognitive. En état de stress, même léger, le comportement va vers le repli ou l'attaque, imposant des limites et des tensions dommageables.

Dans le corps, c'est l'expérience de la stabilité qui soutient l'ouverture vers la périphérie. Une personne rassurée dans son centre développe des compétences envers ce qui lui est extérieur.

Bouger librement dans toutes les directions est fondamental pour l'épanouissement.